La Maison de LA VACHE QUI RIT

Publié le par Le Syndicat des journalistes et écrivains

Il n'y a dans le monde qu'une seule VACHE QUI RIT ! Elle est jurassienne. Elle a vu le jour il y a presque 100 ans. L'histoire de la famille commence en 1865, Jules Bel s'installe à Orgelet dans le Jura. Il décide d'y créer sa société fromagère. Il achetait des meules d'emmental ou de gruyère encore blanches aux fruitières (fromagerie traditionnelle où est transformé du lait cru en fromage) et se chargeait de leur affinage .Jules Bel exerça cette activité durant 30 années avant de passer le flambeau et confier son entreprise à ses deux fils Henri et Léon.

Ce produit de fromage fondu avait été créé en Suisse par la famille Graf, qui l'importe dans le Jura en 1917. Quand il rentre de la guerre Léon Bel réalise le potentiel de cette invention et, avec l'aide d'Emile Graf, lance sa propre marque. Nous sommes en 1921 la Vache qui rit vient de naître. Ses premières ventes se font dans des boites métalliques représentant une vache à quatre pattes derrière une barrière avec au milieu de ces dernières la marque inscrite en blanc sur fond noir. Le premier atelier de fabrication est aujourd’hui La Maison de la Vache qui rit à Lons le Saunier, usine moderne créée en 1926, la production de La Vache qui rit y est réalisée pour la France et une partie de l'Europe. Et à bientôt 100 ans, elle les aura en 2021, La Vache qui rit vient de s'offrir une nouvelle jeunesse avec un nouvel emballage. La fameuse portion triangulaire disparaît tout comme les pâturages verts en arrière-plan afin de lui donner encore plus de visibilité à travers le monde.

La qualité du produit innovant pour l'époque et les idées marketing de Léon Bel font de ce fromage un succès immédiat. En 1924 il décide de changer le logo de la marque. Pour cela il utilise la célèbre vache rouge dessinée par Benjamin Rabier, vache rouge toujours d'actualité 94 ans après sur les emballages, même si elle a subi quelques changements graphiques au fil des ans, mais cette vache rouge est reconnue dans le monde entier et indentifiable au premier coup d'oeil.

Léon Bel a su intégrer la publicité à sa marque et ce dès les années 30. Il a développé des stratégies commerciales et marketing en créant de nombreuses succursales à travers la France et L'Europe envoyant une floppée de représentants chez les détaillants dans des véhicules customisés au nom de la marque et en offrant un matériel publicitaire qui laisse rêveur aujourd'hui : posters, plaques émaillées, présentoirs afin de mettre en évidence la marque La Vache qui rit. Les parents et les enfants se voyaient offrir une large gamme de cadeaux allant des buvards aux protège-cahiers sans oublier les collections d'images à rassembler dans de beaux albums, des Panini bien avant l'heure ! .

Le produit a su évoluer au fil du temps, en 1950 on verra La Vache qui rit apparaître dans des spots publicitaires au cinéma et en 1968 à la télévision à l'heure ou la publicité eut droit de cité sur le petit écran. La Vache qui rit  est aujourd'hui présente dans 136 pays et produite dans une quinzaine d'autres, traduite dans plus de vingt langues. Cette tête rouge est mondialement connue et reconnue.

Création d'un musée lieu de mémoire du groupe Bel

En 2005 Bernard Hanet, directeur de communication chez Bel fait part à Catherine Sauvin, petite-fille de Léon Bel de la création d'un lieu de mémoire du groupe Bel. Pour la petit-fille du créateur de la Vache qui rit cela ne pouvait se réaliser qu'à Lons le Saunier, là où l'histoire est née. En 2009 l'agence Reichen et Robert crée cette maison qui évoluera en 2018 pour incarner au mieux la marque et le groupe Bel. Ce lieu de vie de 2 200 m2 est destiné à tous les publics, les visiteurs de tous âges peuvent aller au devant d'une expérience de visite qui résonne avec les fondamentaux de La Vache qui rit : créativité, proximité et rires partagés.

Depuis 100 ans « La vache qui rit » rit mais pourquoi ?

La vache qui rit est joyeuse, conviviale, de bonne humeur, impertinente et surtout synonyme de plaisirs gustatifs liés à notre enfance. La Maison qui lui est dédiée se devant d'être à la hauteur de sa réputation. En 2018 après de longs mois de travaux elle s'est offerte une seconde jeunesse avec une scénographie et un parcours totalement repensés pour les visiteurs. Ce musée offre un regard unique sur l'une des aventures industrielles et marketing françaises des plus remarquables du 20e siècle, ce lieu est un espace de réinterprétation des valeurs d'une marque. Depuis 2018, La Maison de la Vache qui rit a été repensée pour donner du plaisir, de la vie et du sourire aux visiteurs afin que ces derniers retrouvent leur âme d'enfant. Quand on visite cet endroit lumineux au coeur de Lons le Saunier on doit pouvoir s'étonner, s'évader, s'arrêter et habiter cette cette maison avec l'envie d'y revenir très vite.

Au travers cet endroit, vous trouverez l'histoire du groupe Bel avec une nouvelle exploration historique, des installations artistiques tout au long du parcours  mais aussi vous comprendrez mieux les données industrielles par le visuel, vous profiterez d'un atelier cuisine, un hub gourmand sans oublier le digitel et le multimédia qui ponctueront votre visite. Les enfants pourront à travers une aventure immersive et interactive sur Ipad découvrir l'histoire de La Vache qui rit  et l'univers Bel de façon ludique en embarquant dans un vaisseau à travers l'espace. Cette exploration du temps a été réalisée par une start-up « Merci Michel ». D'autres choses sont à découvrir comme la projection d'un film, la visite avec un audioguide, la découverte de l'esplanade, la boutique... De nombreux rendez-vous ont lieu chaque année avec de nombreuses animations pour petits et grands , des rendez-vous gourmands, des ateliers etc.

La Maison de la Vache qui Rit reçoit chaque année 46 000 visiteurs dont 6 500 groupes et 2 500 scolaires. 25 000 pièces composent la collection et on trouve plus de 1 000 participants aux différents ateliers proposés sans oublier les 58 000 fans de « la Vache qui Rit » sur Facebook.

Le musée n'a pas été épargné par la COVID 19, il a rouvert ses portes le 16 juin 2020 avec un dispositif adapté au contexte sanitaire et une réservation obligatoire avant la visite. Un nombre limité de personnes ne pouvant pénétrer dans l'enceinte du musée et ce toutes les 30 minutes.

Si vous passez à Lons le Saunier venez découvrir cet endroit magique qui fleure bon l'enfance, découvrez l'histoire de cette Vache qui rit, maison, qui rit pourquoi ? on ne le sait pas vraiment mais elle est tellement sympathique que l'on a juste envie de partager son histoire mondialement connue et avec elle passer une moment plus qu'agréable à la Maison de la Vache qui Rit.

La Maison de la Vache qui rit : 25 rue de Richebourg à Lons le Saunier (Jura)

Téléphone et internet pour les réservations obligatoires : 03 83 43 54 10 et www.lamaisondelavachequirit.com

Tartifs : 8,00 € pour les adultes -5,00 € pour les enfants de 7 à 18 ans et gratuit pour les enfants de moins de 7 ans. Pack famille (couple plus 2 enfants) 23,00 €.

Patrick DUBOIS

Publié dans N° 366 - 3e tri 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :